Note de présentation du projet

Envoyer
Imprimer
PDF

 

Note de présentation du projet

«Une initiative d’actions sociales de jeunes sénégalais de la diaspora»

2ième édition 2011/2012

Deux ans déjà que les activités du projet de La Marmite du cœur sont devenues des échéances très attendues d’un calendrier croisé d’évènements religieux (Ramadan, tabaski, Tamkharit), sportifs (manifestations de l’adhésion de sportifs sénégalais internationaux et locaux à l’esprit du projet) et surtout de solidarité humaine dans le sens large du terme qui sont élaborées, mises en œuvre et entretenues par de jeunes sénégalais de la diaspora.

Cette initiative nous a été inspiré par ce que nous avons vu les européens réalisés en terme de solidarité sociale et économique afin de soulager le mal vivre d’une frange de la population qui devient grandissante dans un environnement économique et social impitoyable.

Les «Resto du cœur» promus par Coluche permettent à des dizaines de milliers de français et autres populations démunies aussi bien à Paris que dans certaines villes de provinces d’avoir un accès gratuit à un repas chaud et un toit pendant les rudes nuits d’hivers.

Cette idée a fait des émules sous d’autres cieux en Europe et notamment aux Etats-Unis d’Amérique où les Sans domicile fixe jouissent maintenant d’une protection sociale qui leur assure une nourriture équilibrée et un toit pendant les périodes où les intempéries sont les moins clémentes (hiver et certains étés où la canicule excessive tue les personnes non-protégées).

Nous nous sommes alors dit, pourquoi ne pas faire bénéficier de ces bonnes pratiques à nos populations pauvres en essayant de les adapter à nos réalités sociales et économiques.

La mise en œuvre de cette initiative au pays d’origine est notre manière de matérialiser notre volonté de contribuer à son développement économique et sociale par la promotion de l’égalité des chances, avec de modestes moyens qui seront transférés entre les mains de vrais nécessiteux de notre société. L’objectif ultime étant de pouvoir soulager, dans une dignité absolue, le maximum de sénégalais nécessiteux qui peuvent être directement touchés par le projet chez eux.

Pour nous il s’agit de pouvoir assurer une assistance sociale de proximité, ciblée et qui permette de résoudre quelques difficultés à accéder à des conditions de vie décentes.

La première édition de la Marmite du cœur visait essentiellement cinq évènements majeurs du calendrier musulman et chrétien que sont

1. Le mois Béni du Ramadan

2. La fête de Tabaski

3. Le nouvel an musulman (Tamkharit)

4. La fête de noël ;

5. Le nouvel an grégorien.

Un méga plan d’action est collatéralement né de ces activités et qui vise à assurer aux talibés (enfants qui font l’apprentissage de la mémorisation du Saint Coran) des perspectives d’avenir meilleures. Ce volet du projet permettra la réalisation du concept : A chaque talibé un métier de son choix dans des conditions adéquates d’apprentissage et d’insertion socioprofessionnelle.


Car, au-delà de leur assurer un ravitaillement régulier en nourriture au niveau des écoles coraniques (Dahra) les empêchant ainsi de passer un temps considérable à la recherche d’une pitance incertaine et autres contributions en numéraires exigences obligatoires de leurs maîtres coraniques, le projet veut assurer une protection sociale de ces enfants élargie à leur prise en charge sur le plan médical et de formations professionnelles qualifiantes et une insertion socioprofessionnelle dans les meilleures conditions possibles.

Partant du postulat que tous les enfants naissent égaux en droit quelque soit par ailleurs la nature de leur origine sociale. Comme tous les responsables censés, nous nous sommes intéressés à mettre en exergue les aspects tangibles limite de ce postulat afin de tenter notre contribution à établir l’équilibre social qui devra demeurer entre les populations nanties de la réalisation de toutes leurs tentations matérielles et passionnelles et des populations pauvres qui sont elles toujours à la recherche d’un minimum vital jamais acquis à l’avance.

Nous n’avons pas la prétention de pouvoir écrêter ce fossé qui se fait de plus en plus grand entre ces catégories sociales. Mais notre rôle dans cet environnement social sera de toujours pouvoir soulager les difficultés des moins nantis en nous positionnant comme de Relais actifs entre ces deux pôles du bien être humain en appelant de toutes nos forces et de tout le pouvoir de conviction dont nous disposons afin que chacun sache les attentes de son vis-à-vis.

C’est ainsi que les jeunes artistes et sportifs de renommée se sont associés pour que ce projet soit une réalité dans les horizons de la solidarité socio-économique au Sénégal et de la diaspora.

Au départ ce projet a été porté par Alassane NDOUR Lion de la téranga une des icônes de l’Equipe nationale de football qui le plus marqué les sénégalais pour avoir réussi la prouesse d’être allée jusqu’aux quart de final de la Coupe du monde en 2002 et Mamadou Moustapha DIENG, Rappeur, auteur-compositeur, membre fondateur du groupe DaBrains de Dakar. La majeur partie des Lions de la tanière et d’autres célébrités sportives ont contribué à la réussite de la première édition en offrant qui un maillot, qui des godasses dédicacés dont le produit de la vente à des collectionneurs à permis de prendre en charge une part non-négligeable du budget 2009/2010 de La Marmite du cœur qui a fini de s’équilibrer au montant final de 36 millions de Francs Cfa, soit 2 millions de Frs pour 1 500 repas complets de chacun des 15 ndogou (18 000 à 20 000 repas de rupture du jeûne) distribués en 2010.

Aujourd’hui plus que jamais, notre ambition (80 000 repas au cours du Ramadan 2011 à Dakar et dans les régions) est d’être la langue porteuse des messages des sans voix et les bras tendus de la solidarité qui assurent la jonction entre ceux qui sont mus par l’intention de calmer les tensions sociales de ventres creux martyrisés par une faim atroce partagés entre le besoin impérieux de se nourrir et le devoir de pouvoir réfléchir à tout moment à des solutions de sortie de crise.

Ces réflexions et ces tentatives de sortie de crise ne sauront prospérer à travers l’esprit et le corps de personnes tenaillées par une faim récurrente qui, à elle seule, leur suffit de préoccupation profonde en lieu et place à des inspirations continues en perspectives de développement durable plus pertinentes les une que les autres.

L’ensemble de ce programme ne saura également réussir sans l’aide active des bonnes volontés ((Femmes et hommes de cœur, Institutions ayant une conviction de la nécessité du partage) qui sont les espoirs de tous les temps pour soulager les peines à s’alimenter décemment d’une large part de la population.

«Qu’Allah Swt nous facilite les conditions d’un jeûne réussi  et accepte que toutes nos prières soient exaucées et récompensées par un assainissement toujours renouvelés de notre prospérité (de cœur et le renforcement de votre notoriété et vos assises économiques dans la Baraka». DEWENATY

Alassane NDOUR «Alou» Mamadou Moustapha DIENG

A N NE X E S

E Indicateurs de Bilan des activités de La Marmite du cœur 2010

E Perspectives 2011/2012 de La Marmite du cœur

1. Quelques indicateurs de bilan de la Marmite du cœur 2010

1.1. Les Ndogous (Repas de rupture du jeûne) de la Caravane du cœur 2010

Pendant tous le mois de ramadan, à raison d’un jour sur 2, la «Marmite du cœur» a distribué 1 500 repas Ndogous par jour, soit au total 25 000 repas, en 2010 dans 15 quartiers de Dakar et banlieue.

  • Pour chaque quartier visité, 2 tentes de 25 m² chacune étaient installées dans un endroit spacieux et stratégique pour distribuer :

ü du pain au beurre servi avec du café au lait et dattes

ü un repas chaud (riz à viande) et de l’eau fraîche

ü un convoi spécial pour le Dahra du quartier (riz, huile et un repas complet)

Chaque jour de distribution était parrainé par des personnalités sénégalaises (artistes, sportifs, autorités publiques) qui ont assisté et participé à la distribution de ndogous.

Avec la 2STV comme partenaire, le programme a été diffusé tous les jours en prime time et a eu un succès retentissant avec un dépassement des audiences.

1.2 La grande nuit de la solidarité

Le 06 Novembre 2010, la « Marmite du cœur » a organisé La grande nuit de la solidarité au Méridien Président. Il s’agit d’une soirée de gala qui a regroupé les entreprises du Sénégal et la population disposée à aider l’association. L’objectif était de :

q Réserver des tables pour les entreprises

q Vendre des tickets aux particuliers

q Distribuer des diplômes d’ambassadeurs aux sportifs, artistes et personnalités qui ont participé aux actions de la «Marmite du Cœur».

L’association a pu organiser une soirée riche en émotion et en image, ponctuée par la prestation d’artistes et une vente aux enchères de maillots de footballeurs africains.

Les fonds récoltés pour cette soirée ont servis au financement du projet « Les moutons du cœur.

1.3 Les moutons du cœur

La tabaski est un événement incontournable dans le calendrier sénégalais. C’est un moment de communion et de fête pour toutes les familles et symbolisé par l’achat d’un mouton et toutes les préparatifs qui vont avec.

Malheureusement, la conjoncture actuelle ne permet pas à tout un chacun d’acheter un mouton pour célébrer dignement cette fête.

En s’appuyant sur les retombées de la soirée de gala et les bonnes volontés, « la marmite du cœur » a distribué 1 000 moutons à des familles démunies dans 15 quartiers ciblées de Dakar et banlieue.

L’opération « Moutons du Cœur » a sillonné les quartiers avec l’aide des autorités locales (chefs de quartiers, mairies etc.) pour repérer et constater les familles pauvres et faire ensuite les dons de moutons.

1.4 Noël du cœur

Attendue par des milliers d'enfants, préparée par autant de parents Noel est la fête incontournable du mois de décembre. Il s’agit d’un moment convivial où tous les enfants sont récompensés, encouragés par les parents. Les orphelins, les enfants handicapés, les enfants issus de familles pauvres sont souvent en marge de cette fête tant appréciée.

Pour ces enfants, La marmite du cœur a organisé « Noël du cœur ». Le 26 décembre 2010, la grande salle de la Piscine olympique a été réquisitionnée pour une distribution massive de cadeaux. 500 enfants ont eu la chance de fêter Noël comme tous les autres enfants en étant couvert de cadeaux et d’amour.


« La Marmite du cœur » est une association créée par Mr Alassane Ndour footballeur professionnel, et Mr Moustapha Dieng artiste musicien.

L’idée première de la marmite du cœur c’est de venir en aide aux talibés du Sénégal, en mettant en place un ensemble d’actions et de mesures d’accompagnement, qui à terme vont déboucher sur la création d’un centre de formation « keur talibé yi » avec comme slogan : Un talibé, Un métier.

Mais au delà du soutien apporté aux talibés, « La Marmite du cœur », comme son nom l’indique est au cœur des problèmes sociaux, Ainsi, dans son élan de solidarité aux populations démunies elle se propose de mener des actions concrètes de soutien et d’aide en rapport avec des événements d’envergure (ramadan, tabaski, rentrée scolaire, Noël etc.).

Le 19 Juin 2010 s’est tenue la première conférence de presse de la « Marmite du cœur » à l’hôtel le Virage.

C’était l’occasion pour M. Alassane Ndour et M. Moustapha Dieng de présenter leur association, leurs perspectives et projets d’avenir.

La conférence de presse a eu l’honneur de rassembler un beau monde:

ü Henry Camara, El hadj Diouf, Tony Sylva, Pape Thiaw , footballeurs professionnels

ü Des lutteurs à l’instar de Balla Gaye 2, de Zoss, de Balla Bèye

ü Des artistes musiciens et de nombreuses personnalités.

Cette conférence de presse a été le point de départ de la médiatisation de l’association (cf. coupures de presse) mais aussi le lancement officiel des activités.

I. LES NDOGOUS-REPAS DE RUPTURE-DU JEUNE DU CŒUR

Pendant tous le mois de ramadan, à raison d’un jour sur 2, la « Marmite du cœur » a distribué 1500 repas Ndogous par jour, soit au total 25 000 repas dans 15 quartiers de Dakar et banlieue.

  • Pour chaque quartier visité, 2 tentes 25 m² étaient installées dans un endroit spacieux et stratégique pour distribuer :

ü du pain au beurre servi avec du café au lait et dattes

ü un repas chaud (riz à viande) et de l’eau fraîche

ü un convoi spécial pour le dahra du quartier (riz, huile et un repas complet)

Chaque jour de distribution était parrainé par des personnalités sénégalaises (artistes, sportifs, autorités publiques) qui ont assisté et participé à la distribution de ndogous.

Avec la 2STV comme partenaire, le programme a été diffusé tous les jours en prime time et a eu un succès retentissant avec un dépassement des audiences.

 

 


II. La grande nuit de la Solidarité

Le 06 Novembre 2010, la « Marmite du cœur » a organisé La grande nuit de la solidarité au Méridien Président.

Il s’agissait d’une soirée de gala qui a regroupé les entreprises du Sénégal et la population disposée à aider l’association. L’objectif était de :

q Réserver des tables pour les entreprises

q Vendre des tickets aux particuliers

q Distribuer des diplômes d’ambassadeurs aux sportifs, artistes et personnalités qui ont participé aux actions de la « Marmite du Cœur ».

L’association a pu organiser une soirée riche en émotion et en image, ponctuée par la prestation d’artistes et une vente aux enchères de maillots et godasses dédicacés gracieusement offerts au Projet par des footballeurs Sénégalais et africains de renommée internationale en guise de contribution à la prise en charge des activités de La Marmite du cœur .

Les fonds récoltés pour cette soirée ont servis de financement du projet « Les moutons du cœur »

 

III. LES MOUTONS DU CŒUR

La tabaski est un événement incontournable dans le calendrier sénégalais. C’est un moment de communion et de fête pour toutes les familles et symbolisé par l’achat d’un mouton et toutes les préparatifs qui vont avec.

Malheureusement, la conjoncture actuelle ne permet pas à tout un chacun d’acheter un mouton pour célébrer dignement cette fête.

En s’appuyant sur les retombées de la soirée de gala et les bonnes volontés, « la marmite du cœur » a distribué 1 000 moutons à des familles démunies dans 15 quartiers ciblées de Dakar et banlieue.

L’opération « Moutons du Cœur » a sillonné les quartiers avec l’aide des autorités locales(chefs de quartiers, mairies etc.) pour repérer et constater les familles pauvres et faire ensuite les dons de moutons.

IV. NOËL DU CŒUR

Attendue par des milliers d'enfants, préparée par autant de parents Noel est la fête incontournable du mois de décembre. Il s’agit d’un moment convivial où tous les enfants sont récompensés, encouragés par les parents.

Les orphelins, les enfants handicapés, les enfants issus de familles pauvres sont souvent en marge de cette fête tant appréciée.

Pour ces enfants, La marmite du cœur a organisé « Noël du cœur ».

Le 26 décembre 2010, la grande salle de la piscine olympique a été réquisitionnée pour une distribution massive de cadeaux. 500 enfants ont eu la chance de fêter Noël comme tous les autres enfants en étant couvert de cadeaux et d’amour.

V. Perspectives 2011 de La Marmite du cœur

À l’instar de l’année passée, la «Marmite du cœur» compte renouveler ces opérations dans le social, en distribuant pendant le mois de ramadan des repas consistant dans les quartiers défavorisés.

Cette année, l’association compte accroître ses actions pour atteindre le plus grand nombre de population dans le besoin.

Ainsi, les zones de distribution seront multipliées ainsi les régions de distribution.

Le ramadan étant prévu du 1er Août au 1er septembre 2011, les activités de distribution de repas vont être calées à cette date.

«La Marmite du cœur» prévoit de distribuer 2000 repas par jour, pendant 25 jours durant tout le mois de ramadan.

Soit 50 000 repas au terme des Ndogous du cœur 2011.

Avec un service traiteur choisi, le menu sera décidé à l’avance.

Le jour de distribution, l’équipe sera sur place dès le matin pour la mise en place.de la logistique de l’évènement: tentes, ustensiles de services, tables et chaises

Le mode opératoire choisi est le suivant:

- les hôtesses sont disposées à la chaine pour le service:

o d’un serveur pour tenir la grande thermos servir le café au lait

o d’une hôtesse qui distribuera le pain beurré

- Après la rupture du jeûne, des plateaux de repas et une boisson seront distribués

 

Commentaires  

 
0 #1 joomlaxtc 09-04-2010 23:51
Help for Hati is very important, but make sure you pick the right charity!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Multimedia

Qui sommes Nous?